Contact :Mudaka 20km de Bukavu Route vers l'aéroport Sud Kivu RD-CONGO Tél: +243 815604990 E-mail: actiondespoir@actiondespoir.org

Email :

PROGRAMME DE RECHERCHE-ACTION COLLABORATIVE


1. Présentation de l’organisation ADE et contexte du programme de recherche-action collaborative (RAC)
1.1.Presentation ADE

Engagée, depuis 2006, dans la réhabilitation du capital humain dans les zones post-conflits, à travers l’interconnexion entre les différents acteurs (individus, familles et communautés), Action d’Espoir (ADE, en sigle), est une Organisation non gouvernementale de Droit Congolais (RDC). Elle jouit d’une Personnalité Juridique lui permettant d’intervenir sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo (Arrêté ministériel N°617/CAB/MIN/J&DH/2011 du 04 novembre 2011, Certificat d’enregistrement N° 198/012/GP/SK/CAB/MINPLAN & BUDGET/2012).

A l’écoute des individus et des communautés, Action d'Espoir cherche, de ce fait, à redonner confiance dans la reprise de la vie ; une reprise qui prend appui sur les forces vitales des personnes et communautés, les atouts et potentialités dont elles disposent au-delà de tous les traumas subis ; une confiance qui les relève et les décide à s’auto-prendre en charge pour cheminer vers un bien être réel et durable.


1.2 Contexte du programme de recherche


La recherche-action collaborative (RAC) demeure un outil permettant l’acquisition de nouvelles connaissances et d’une nouvelle compréhension des situations. Elle facilite l’identification d’un problème ainsi que la résolution de celui-ci par la mise en place de stratégies visant l’amélioration d’une situation insatisfaisante. La recherche-action collaborative est ainsi une façon utile de pratiquer la recherche pour tout acteur de développement qui souhaite améliorer la connaissance de sa pratique. En tant que telle, elle permet d’impliquer les acteurs dans ce processus et se veut adaptée à des situations où il est souhaitable d’appliquer une action pour obtenir un changement. Ce processus favorise l’utilisation naturelle du langage qui correspond le mieux à son caractère participatif et réactif, la communication entre les acteurs étant valorisée.

L’organisation Action d’Espoir possède une philosophie de documentation des leçons apprises de ses divers programmes et de partage de son expérience avec d’autres acteurs et partenaires au développement.

Dans cette vision, le programme de Recherche-Action Collaborative (RAC) constitue un support aux autres programmes développés par l’organisation ADE en faveur de milliers de personnes bénéficiant de son action. Ce programme se veut un outil indispensable dans le renforcement de la communication des résultats atteints par ADE à travers ses différents programmes et l’amélioration de son action en faveur des populations en quête d’autopromotion dans un environnement de précarité.

A travers ce programme, ADE, contribue à la production des connaissances à travers un processus innovant de recherche, tout en renforçant la diffusion de ces resultats de son action.


2. Cadre fonctionnel et acteurs du programme



2.1 Le cadre fonctionnel


Le programme de Recherche-Action Collaborative (RAC) est l’un des programmes développés par ADE qui, au delà de la diffusion des resultats de son action, constitue un cadre de production des connaissances. Placé sous la supervision directe du Coordinateur national des programmes, ce programme est géré de manière permanente par un responsable qui collabore étroitement avec les responsables et animateurs d’autres programmes ADE. Les staffs ADE qui désirent s’impliquer dans la recherche y reçoivent un encadrement technique. Des réunions inter-programmes servent d’espaces pour localiser et discuter des questions de recherche spécifiques. Une fois par mois (chaque dernier vendredi du mois), une journée scientifique est organisée (sous le format de séminaire) pour apprécier le niveau d’avancement de la recherche en cours dans différents programmes. Cette journée est ouverte à d’autres chercheurs des institutions d’enseignement supérieur et universitaires ainsi que des centres de recherche qui en manifestent le besoin. Cela permet un enrichissement méthodologique et améliore la qualité de la recherche. Deux semaines avant la journée scientifique, les acteurs impliqués (chercheurs et encadreurs) reçoivent un mail d’information pour communiquer au programme, dans les sept jours qui suivent, le contenu de leurs présentations.


2.2 Les acteurs


Le programme de Recherche-Action Collaborative (RAC) au sein de l’organisation ADE mobilise une diversité d’acteurs. Il est ouvert, au delà des staffs ADE appelés à capitaliser l’expérience acquise (leçons à tirer du passé pour envisager l’avenir), aux chercheurs indépendants, aux universités, instituts supérieurs et centres de recherche de la région. Sur demande de ADE et cela en fonction d’un plan de recherche, des ressources humaines supplémentaires se joignent à l’équipe de recherche interne à ADE pour des recherches plus spécifiques (cas d’éventuels appels à projets de recherche auprès d’autres chercheurs et étudiants en maîtrise et doctorat dans des universités de la région). Dans pareil cas, ceux-ci sont directement supervisés par un encadreur/promoteur ADE ou un autre promoteur d’une université partenaire et le protocole de recherche prédéfini au préalable. Ceux-ci seront soumis au respect des modalités de recherche (calendrier de recherche, participation aux séances méthodologiques et séminaires d’état d’avancement). Des conventions de supervision/ d’encadrement de recherche sont, à travers un partenariat, être signées entre ADE et les universités partenaires concernées.

Ainsi, le processus de Recherche-Action Collaborative, telle perçue par ADE, se veut cyclique. Il part, dans une approche interactive, du milieu réel (zone d’action ADE) passant par le cadre de recherche (professionnels, académiques) à travers un partenariat vers la diffusion des produits de la recherche (articles scientifiques, rapports, livres, revues) qui alimente des nouvelles problématiques en milieu réel. Le schéma ci-dessous décrit le cycle de recherche-action collaborative à ADE


3. Les objectifs du programme de Recherche-Action Collaborative


Le programme de Recherche-Action Collaborative (RAC), au sein de l’organisation ADE poursuit les objectifs opérationnels ci-après :

  • 1. Générer de nouvelles connaissances, approches et des outils méthodologiques pratiques sur diverses thématiques touchant le développement (questions foncières, genre, gouvernance des ressources naturelles, socio-économie, sécurité alimentaire, gouvernance locale, résilience paysanne, adoption des innovations, capital social, genre, etc.) ;
  • 2. Réaliser et diffuser des études, sur diverses thématiques, en fonction des idées de recherche localisées selon les projets (en cours et ceux en perspective) et dans l’environnement immédiat de l’organisation;
  • 3. Développer, à travers un partenariat avec des universités, des institutions d’enseignement supérieur et centres de recherche, des connaissances, des modèles et des outils conceptuels pouvant contribuer à l’amélioration de la recherche tant sur le plan local, régional qu’international ;
  • 4. Contribuer au développement, avec d’autres acteurs (étatiques et non étatiques), des réseaux thématiques de recherche-action au niveau tant local, régional qu’international ;
  • 5. Contribuer, dans la mesure du possible, à la promotion scientifique par la mise à la disposition des chercheurs et étudiants (maîtrise et doctorat) des petites subventions en appui à leur recherche, sur des thematqiues spécifiques.

  • 4. Une combinaison des approches de recherche


    Dans sa démarche opératoire, le programme de Recherche-Action Collaborative (RAC) déploie son action à travers une combinaison d’approches. Les approches traditionnelles extractives et celles qui valorisent l’engagement social comme la recherche-action participative ou collaborative sont privilégiées. De ce fait, les thèmes de recherche sont alimentés par des questionnements intellectuels articulés à des problématiques diverses, en rapport avec les différents aspects du développement.


    5. La diffusion des resultats de recherche


    Au delà du site web ADE, les produits de la recherche menée (articles scientifiques, livres, feuillets) sont diffusés dans des revues convenables identifiées et sélectionnées pour cette fin. Pour certaines recherches thématiques spécifiques, la production d’articles et livres pourrait être faite localement, en collaboration d’autres chercheurs ayant manifesté de l’intérêt à travers un processus d’appels à contribution. Avant toute diffusion, les resultats de recherche sont restitués au moyen des séances d’état d’avancement et des journées scientifiques. La périodicité de production pour les articles scientifiques est de six mois calendaires.


    6. Partenariat


    Pour améliorer la qualité de recherche et favoriser la multidisciplinarité, le programme de Recherche-Action Collaborative ADE privilégie le partenariat avec les universités, les institutions d’enseignement supérieur et les centres de recherche tant au niveau local, régional qu’international. Dans cette perspective, des projets conjoints de recherche sont possibles avec des partenaires sur des thématiques spécifiques.


    7. Les moyens d’action du programme


    Appelé à jouer un rôle de support à d’autres programmes ADE, le programme de Recherche-Action Collaborative (RAC) se déploie avec les moyens de ces autres programmes. Il pourra, cependant, mobiliser des moyens financiers à travers des appels à projets pour des projets spécifiques de recherche. Cela grâce au partenariat local, régional et international.

    Le programme de Recherche-Action Collaborative ADE apporte, dans la mesure du possible, son expertise à d’autres acteurs pour des recherches spécifiques.


    Programme_de_recherche-action_collaborative_ADE ,ciquez sur.. pdf



    Nos vision, mandat et mission

    Toute action est portée par cette triple attention vers des individus, survivants des diverses atrocités à travers lesquels l’action pénètre dans les familles (ménages) étant ceux‐ci le lieu où se joue essentiellement la vie de la personne, pour enfin rayonner sur la communauté et l’environnement.

    Le Mandat est de contribuer à la restauration des forces socio-communautaires et économiques des personnes survivantes des crises diverses, partout où Action d'Espoir conduit ses activités, voilà notre mandat. Dans ce cadre nous adhérons au Code de Conduite du Mouvement International de la Croix Rouge et du Croissant Rouge et des ONG pour les opérations de secours en cas de catastrophe.

    La mission d’ACTION D’ESPOIR est d’apporter une assistance humanitaire d’urgence en cas de calamités, un renforcement du capital social et du savoir paysan dans l’objectif de soulager les victimes les plus vulnérables et leur permettre de rejoindre une phase de stabilité.

    ss